Recherche



Histoire d'Hostun

Fermer 150 ans de Photos

Fermer Visiteurs

Fermer APPH

Fermer Boucle du Patrimoine

Fermer La Trouvaille d'Hostun

Fermer Le Prieuré

Fermer Mairie

Fermer Mort pour la France

Fermer Saint-Maurice

Les Hostun

Fermer Les Premiers Hostun

Fermer Armes et Généalogies

Fermer Camille d'Hostun

Fermer Louis Charles

Téléchargements
Liens
Visiteurs - Guide de Visite

Téléchargement du Guide de Visite

GUIDE de VISITE

EGLISE SAINT-MARTIN

 

Sous le vocable « église Saint-Martin » sont regroupés :

  • l’Eglise proprement dite
  • le Prieuré § 1
  • le Cimetière § 3
  • la Chapelle des Pénitents § 6
  • le Jardin Botanique § 13

Cet ensemble était autrefois entouré d’un même mur d’enceinte.

 

Des travaux de restauration sont entrepris depuis une trentaine d’années par les municipalités successives aidées initialement par L’APPH puis par Patrimoin’Art.

La restauration intérieure est envisagée. Elle se fera probablement par tranches selon les financements disponibles. Vous pouvez y contribuer.

Des traces d’occupation gallo-romaine sont encore visibles § 4.

L’église est inscrite aux Monuments Historiques ; l’autel Sainte-Anne §9 et les peintures de la voûte du chœur §7 y sont classés.

 

 

1.Prieuré

Le Prieuré est connu depuis 1249.

L’abbaye Bénédictine de La Chaise-Dieu a été créée en 1046. Elle a donné naissance à d’autres abbayes ou prieurés qui forment aujourd’hui le « Réseau Européen des Sites Casadéens ». En 1073 est créé le Prieuré Conventuel de Saint-Robert de Cornillon qui prit en charge le Prieuré de Saint-Martin en 1293. 

De dimensions modestes, le prieuré était flanqué à l’église. Il s’agissait d’un édifice de type maison forte de trois niveaux, qui venait buter sur le mur ouest de l’église, laissant la porte de la nef libre d’accès, et réservant une porte interne, à la base du clocher, à l’usage des moines.

La cheminée du rez-de-chaussée serait du 16ème.

Le prieuré a été transformé en presbytère dès la fin du 17ème siècle. Pour ce faire, le dernier étage a été réduit de moitié et quelques fenêtres ont été ouvertes.

Il a perdu sa fonction de cure en 1917 lors du décès du Père Pierre Didier dernier curé de Saint-Martin.

Du jardin, la Motte Castrale est visible au sud-ouest. Il s’agit d’une butte artificielle sur laquelle s’élevait un château en bois, contemporain de la création du Prieuré.

2.Chevet Plat

L’arrière de l’église présente un chevet plat, tel qu’il existait jusqu’au 11ème siècle. Il est surprenant que la partie la plus ancienne de l’édifice soit constituée d’un appareillage aussi régulier.

En remontant vers la petite porte de l’enceinte, on découvre les nombreux toits témoins des ajouts successifs au cours des siècles.

3.Cimetière  

Le cimetière demeure un très joli témoignage de ce qu'il fut jusqu’à la fin du 19ème siècle, époque des dernières inhumations. Il était en usage depuis la période gallo-romaine.

4.Epitaphe Gallo-Romaine

L’église comporte à la base, en façade entre le cimetière et la porte d’entrée, une maçonnerie très ancienne, dans laquelle on retrouve comme matériaux de construction un important morceau de tombeau gallo-romain (fin 2ème début 3éme siècle).

Sur le devant du sarcophage ou table de pierre calcaire est écrit :

« D(is) M(anibus) / … ?coniu/g i d ul ciss(imae) et Eupr(a)epius filius eius / matri piissimae f(aciendum) c(urauerunt) et s(ub) a(scia) d(edicauerunt) »

« Aux Dieux Mânes de (une telle) ; (un tel) à son épouse ( ?) chérie et Euprepius, son fils, à sa mère très dévouée ont fit faire ce tombeau et l’ont dédié sous l’ascia »

Il est rare qu’une épitaphe soit dédiée à une femme.

Cette pierre a été mise à jour en août 1987 par deux membres de l’APPH.

5.Cadran Solaire

La façade ouest du clocher comportait un cadran solaire, seul son espace rectangulaire était encore visible. Lors de la restauration de 2007, un nouveau cadran a été dessiné. Le texte qui y figure fait référence au mariage, vers 1440, de Jacques d’Hostun et Béatrix de Claveyson. Leurs armes respectives portaient une croix et des clefs. Leur devise fut : « CAELORUM CHRISTI CRUX MIHI CLAVE ERII » soit  « La Croix du Christ Céleste sera ma clef ».

Selon l’usage le cadran est tourné vers la place. Il est à l’ombre le matin !

Les cloches étaient autrefois apparentes par deux ouvertures. Le clocher fut consolidé après une chute des cloches au 17ème siècle.

6.Chapelle des Pénitents

La chapelle est construite au début du 17ème siècle, elle est au départ sous le vocable de Saint-Antoine. Elle est bâtie dans l’ancienne cour du prieuré, elle masque l’entrée à la base du clocher. Les moines ont gardé ce passage, à travers la chapelle, en ajoutant une porte en vis-à-vis.

Seul l'autel est d'origine.

Au 18ème,  la création d’une Confrérie de Pénitents du Saint-Sacrement, fait évoluer la chapelle pour lui donner son aspect actuel : création des boiseries, bancs, pupitres ; quelques années plus tard, réalisation du tableau par le peintre Romanais Colin représentant deux pénitents agenouillés devant saint Etienne, saint Ennemond (saint patron des bergers), et saint François-Régis.

Les peintures qui recouvrent la totalité des murs étaient dans la veine de celles qui ornent le reste de l’église : un décor peint de marbre en trompe-l’œil, avec des "tons particuliers" propres à cette partie du bâtiment, et des traitements de matière que l’on ne retrouve pas ailleurs.

Les enduits extérieurs, aujourd’hui restaurés, remontent aux travaux de 1848, mais les relevés lors de la restauration récente ont permis d’établir qu’ils étaient une interprétation de badigeons existants auparavant.

Les boiseries intérieures, le tableau, l’autel, le plafond, la toiture, les façades ont fait l’objet de restaurations au cours des 30 dernières années.

Pour terminer la restauration de ce bâtiment, seuls les badigeons (un appareil de faux marbres assez sommaire) restent à exécuter.

La chapelle des Pénitents d’Hostun est la seule chapelle des pénitents du Département de la Drôme demeurée intacte, avec l’intégralité de son mobilier de réunion, tableau etc...

Mais nous recherchons toujours une tenue de Pénitent !

7.Le chœur

Les restaurations datent de 1848.

Un retable en bois occulte la fenêtre du chevet plat et masque des peintures murales plus anciennes, il est difficile de les dater.

Un tableau de Saint-Martin surplombe l’autel.

« Les peintures monumentales, décor de la voûte du chœur représentant des éléments d’architecture en trompe-l’œil » sont classées aux Monuments Historiques le 17 mars 1975

La voûte du Chœur en berceau du 16ème est à deux niveaux. Cela est inhabituel mais permet un éclairage complémentaire par une fenêtre.

8.Chapelle de la Vierge

La chapelle de la Vierge et la suivante, chapelle Sainte-Anne §9, sont les parties les plus récentes du bâtiment. Elles datent de 1722.

Les deux chapelles, comme le devant de l’autel, sont dallés de carreaux de terre cuite, le sol du reste de l’édifice est couvert de grandes dalles de mollasse.

Entièrement repeinte de façon sommaire dans l’entre-deux-guerres, rien de son aspect primitif n’apparaît. La couleur est celle qu’utilisaient les charrons. L’autel est du 19ème.

9.Chapelle Sainte Anne

« Autel dédié à sainte Anne, galbé, sculpté d’un cartouche central en forme de cœur et de volutes à fleurettes et feuillages, marbre polychrome » du 18ème a été classé aux Monuments Historiques le 3 février 1975.

C’est la plus jolie chapelle de l’église, en plus de son autel, elle présente un décor peint, différent de celui de l’église, et un tableau de St Anne. Une étude du monument devrait aider à déterminer la date de la création du décor de cette chapelle ; est-il contemporain ou antérieur aux autres trompe-l’œil de l’église ?

Est-ce celui-ci qui a donné le ton, pour la restauration complète de l’église au milieu du 19ème siècle ?

Le tableau d’esprit très 18ème est pourtant daté du début 19ème, il est antérieur à la restauration de 1848.

La chapelle est attestée antérieurement au 18ème siècle mais il s’agit là d’une reconstruction de 1722. Le raccord à l’église a conservé la voûte du 16ème siècle.

10.La Nef

A l’origine, l’église était sans doute simplement charpentée. Lors des fouilles archéologiques une couche de cendres autour du bâtiment a révélé un incendie important, l’édifice fut ensuite voûté en berceau au 16ème siècle.

L’église bénéficie d'une restauration en 1848, époque où elle était assez dégradée. La population s’opposa à sa destruction, même si un projet de reconstruction était confié à l’architecte Drômois Dépailly. Car l’alternative à ce projet était la création du village de Saint-Maurice et la construction d’une plus grande église.

On préféra une rénovation des enduits extérieurs et intérieurs et vraisemblablement des toitures. Cela n’empêcha pas la création du deuxième village.

Les murs extérieurs sont enduits de chaux lissée. La chapelle des pénitents retrouve son décor originel. Sur l’église, ces ornements furent déclinés de façon plus simple, chaînage, bandeaux, et encadrement, la couleur de fond restant celle de l’enduit, les enduits au sable local étant relativement clairs par nature.

La porte fut vraisemblablement déplacée lors de la création de la façade 16ème, avec réemploi de l’encadrement, la création du bas coté ayant élargi la façade. Il est curieux que le décor de 1848 ne tienne pas compte de la porte !

Profondément encaissé dans la pente, le bâtiment a souffert de l’humidité : les eaux d'une source abondante ayant été captée sous la chapelle voisine.

Comme derrière le retable, sous les fresques 19ème d’autres peintures témoignent de l’ancien décor.

Les dégradations au-dessus de la façade intérieure ont imposé l’installation d’un échafaudage provisoire.

11.Bas-Côté

Le bas côté présente un gothique rustique, fréquent dans notre région.

Non dénué de charme, ce petit bas coté a été rajouté au 16ème siècle, sa création a condamné la chapelle du 14ème.

12.Chapelle Seigneuriale

La Chapelle Seigneuriale, est appelée ainsi parce qu'à la clé de voûte apparaît la croix engrêlée d'Hostun. L’ogive est du 14ème siècle.

Elle se trouve dans le prolongement du bas côté mais auparavant devait déboucher à l’entrée  du clocher.

Cette chapelle est parfois dénommée Sainte-Madeleine.

La création de la chapelle des Pénitents au 17ème a entraîné la condamnation de l’oculus de la chapelle Seigneuriale. Un oculus avait été créé en vis-à-vis mais finalement les deux ont été occultés.

13.Jardin Botanique

Le Jardin Botanique, devant la Chapelle des Pénitents, est composé de 8 massifs de 8 plantes médicinales ou aromatiques.

Il n’est pas possible d’en éditer le plan. Notre « Jardinier » Bernard modifie, au gré des saisons et de la résistance des plantes, l’agencement du jardin.

Les noms communs des plantes figurent sur des tuiles.  

14.Alentours

La visite de l’église est terminée.

L’église est un point de départ des randonnées de la  « Boucle des Monts du Matin » vers La Baume d’Hostun, le Pré de Cinq Sous, Rochechinard, Léoncel, le GR9…

Proche de l’église existe un vieux lavoir, un jardin aquatique, la Motte Castrale, le Château (privé)

Le kaolin est extrait depuis une centaine d’années. La carrière désaffectée au-dessus du village est en cours de réaménagement paysager. Le kaolin est utilisé pour la fabrication du papier, de la porcelaine, de la céramique, du carrelage, de la fibre de  verre, du caoutchouc…

En descendant, le nouveau village est bâti autour d’une rue très typique du 19ème.

En face de la Mairie un ancien pressoir à noix est entouré des outils nécessaires à la production d’huile de noix. Cet ensemble a été restauré par « Les Amis du Village »

Hostun est en bordure de la « Vélo Voie Verte » de la Haute-Savoie au Rhône par les berges de l’Isère.


 

 


Date de création : 26/06/2013 15:26
Dernière modification : 11/02/2018 17:46
Catégorie : Visiteurs
Page lue 1361 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Lettres
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
20 Abonnés
Manifestations
Les Manifestations d'Aujourd'hui
sont le Patrimoine de Demain.
Journées du Patrimoine 17 18 septembre

Visites

 51011 visiteurs

 1 visiteur en ligne

^ Haut ^