Recherche



Histoire d'Hostun

Fermer 150 ans de Photos

Fermer Visiteurs

Fermer APPH

Fermer Boucle du Patrimoine

Fermer La Trouvaille d'Hostun

Fermer Le Prieuré

Fermer Mairie

Fermer Mort pour la France

Fermer Saint-Maurice

Les Hostun

Fermer Les Premiers Hostun

Fermer Armes et Généalogies

Fermer Camille d'Hostun

Fermer Louis Charles

Téléchargements
Liens
Les Premiers Hostun - Cartulaire de Saint-Barnard

Première mention des Seigneurs d'Hostun

C'est dans le cartulaire de Saint-Barnard que se trouvent les premières mentions des Seigneurs d'Hostun.

Ce texte a été écrit en 1025, un an après le décès de l'empereur Henri II.

Il est fait mention de Reinier d'Augustodinum (Hostun), de son épouse Ermengarde, de leurs fils Matfred et de leurs petit-fils Reinier. Le plus ancien Seigneur d'Hostun connu serait né vers l'an 950 !

 

Charte de l'église de Saint Samson (Solutor)        

Pour la sacro-sainte église de Dieu, à Romans, que saint Barnard fonda sur le fleuve Isère, en l'honneur des douze apôtres, ou des trois martyrs, Séverin, Exupère et Félicien, où nous voyons  Dom Léger exercer la haute fonction d'archevêque. Donc moi, Matfred, fils de Reinier d'Augustodinum (comme on dit en langue romaine) – Hostun -, au nom de Dieu, je fais don pour cette même maison de Dieu, de la partie de mes biens qui sont situés dans le pays valentinois, c'est-à-dire, l'église de saint Samson, pour moitié ; c'est-à-dire, autant qu'il m'en est venu entre les mains en ce lieu par droit, et dans l'église et dans toute la paroisse. Mais l'autre moitié appartient à Guillaume. Il possède le territoire pour ce qui concerne la susdite église et ses chanoines. Ainsi donc, de ces biens, une moitié m'appartient que je donne à Dieu et à saint Pierre, comme je l'ai dit ci-dessus, l'autre moitié, Guillaume, fils de Guillaume, l'a semblablement donnée à Dieu et à saint Pierre et à l'église susdite. Si quelqu'un, moi, ou un de mes héritiers, ou homme quelconque, se manifeste pour contester cette aumône que je fais, qu'il n'ait pas pouvoir de revendiquer ce qu'il veut, et qu'il verse à l'église nommée ci-dessus la somme de dix livres d'or ; qu'il soit en outre maudit et excommunié, et interdit de franchir le seuil de la sainte église de Dieu. Par la suite, que cette aumône que je fais demeure ferme et  perpétuelle, avec clause pénale jointe. Moi, Reinier, père de Matfred, j'approuve et confirme ce don, parce que mon épouse Ermengarde, qui a laissé un héritage, avait déjà donné un manse dans la même ville à saint Pierre. Plus tard, Reinier, fils de Matfred voulut tout reprendre et commit là  des mauvaises actions en grand nombre, parce qu'il était encore tout jeune, mais il a reconnu sa faute et il est venu devant l'autel de saint Pierre à Romans, le jour de la fête de saint Jacques Zébédée, en présence de Dom Léger, archevêque et de ses chanoines, et il a approuvé le don de son père Matfred, de son grand-père Reinier, en disant : « Ainsi, je donne tout ce qui m'appartient par droit, et je demande l'absolution. » Et nous l'avons absous. Ceci a été écrit de la main du prêtre et chanoine Agapitus, à la quatrième fête, à la vingt-cinquième lune, le 3 des calendes d'août, l'année après la mort de l'empereur Henri II, Dieu régnant et attendant le nouveau roi.

 


Date de création : 11/05/2013 11:23
Dernière modification : 15/01/2014 20:55
Catégorie : Les Premiers Hostun
Page lue 960 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Lettres
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
20 Abonnés
Manifestations
Les Manifestations d'Aujourd'hui
sont le Patrimoine de Demain.
Journées du Patrimoine 17 18 septembre

Visites

 51013 visiteurs

 1 visiteur en ligne

^ Haut ^